Création et innovation : Le Lycée du Mas Jambost et L’ENSIL-ENSCI, partenaires pédagogiques


L’ENSIL-ENSCI et le Lycée des métiers du Mas-Jambost collaborent depuis 2006, à un projet pédagogique qui vise à croiser les compétences respectives de chacun. Il s’agit d’un partenariat qui permet aux étudiants et aux enseignants de découvrir les pratiques, et savoir-faire spécifiques de chaque univers… L’objectif est de créer une pièce en céramique, à partir d’un thème défini par l’équipe enseignante, qui cette année est «écran total». Les élèves, répartis en équipe, présenteront leurs pièces et la méthodologie lors du jury qui se tiendra le 3 juin de 8h à 16h en amphi 1 au Centre Européen de la Céramique à Limoges. A l’issue des présentations, un cocktail sera servi à 17h30 dans le hall du centre européen de la céramique, en présence des élèves.

De par son histoire, entre tradition et progrès, Limoges est la ville où cohabitent depuis de nombreuses années, des industries de pointe et des formations de haut niveau dans le champ de la céramique et de la porcelaine en particulier. C’est aussi une ville où se pose de manière très concrète et peut-être encore plus qu’ailleurs, la question de la relation entre l’art et la technique face aux enjeux scientifiques et artistiques de la production.
En s’associant, l’ENSIL-ENSCI et le lycée des métiers du Mas Jambost mettent en partage leurs cultures et leurs compétences pour permettre à 53 étudiants et 25 élèves engagés dans des parcours d’études aux objectifs différents d’aborder, autour d’un projet commun, les diverses phases de recherches pour aboutir à la réalisation d’un objet manufacturé en céramique. Ce projet pédagogique inter-école est une approche complète de la matière jusqu’à l’objet. De la conception à la réalisation finale de la pièce, les apprentissages sont variés, entre recherche d’esthétisme, fonctionnalité et usage, mais aussi appréhension des réalités techniques de fabrication.
Avec un thème de travail défini chaque année par un designer, et validé par les enseignants des deux établissements, les étudiants répartis par groupes de travail entament alors leur réflexion, rédigent leur cahier des charges, élaborent la composition céramique et les émaux, réalisent leurs outils de fabrication (moules), cuisent et émaillent. Tout au long des workshops, les étudiants apprivoisent le vivre-ensemble et le travail en équipe, appréhendent les difficultés de création, découvrent les contraintes techniques et enfin réalisent une pièce, fruit de leur cheminement créatif et d’un travail collaboratif.
Depuis plus de dix ans d’existence, ce projet inter-école ne se limite plus à sa seule vertu pédagogique mais doit être considéré dans son ensemble comme une aventure humaine où l’objet créé n’est pas la finalité mais le prétexte ou même le postulat d’apprentissage et d’échange d’expérience.

Edit du 06/06 : Pour découvrir les photos des pièces réalisées, c’est par ici