Le projet BaCarb, lauréat du prix « Jeunes Innovation » 

BaCarb – contribution à l’émergence de nouveaux ciments BAs CARBone, c’est le projet porté par 6 élèves-ingénieurs de la spécialité céramique industrielle et encadré par Agnès Smith et Youssef El Hafiane ; projet qui vient d’être sacré lauréat, à la 3e place de la 1e édition du prix « Jeunes Innovation ».

Corentin Cheret, Ismail El Alaoui El Ismaili, Damien Guiot, Marine Lory, Lucile Sadoc et Thomas Zanin, actuellement en 5e année, ont travaillé ensemble l’année dernière sur un projet d’innovation. Le sujet proposé par leurs enseignants, s’inscrit dans la thématique plus large du développement des ciments dits ‘bas carbone’, c’est-à-dire moins énergivores et moins émissifs en CO2. « BaCarb est une petite brique apportée à cette problématique qui participe à une démarche de développement durable ! » nous confie l’équipe.

Contribution aux enjeux sociétaux et de développement durable 

A l’échelle mondiale, la demande en ciment et en béton croît de façon exponentielle, du fait des besoins à la fois en infrastructures et logements. En 2020, pour répondre à ces besoins importants, 4 milliards de tonnes de ciment ont été produites, cela équivaut à 147 tonnes par seconde et les besoins vont aller en augmentant.

L’originalité du projet

Les argiles sont les seuls matériaux présents en quantité suffisante pour permettre une production de ciment à la fois à grande échelle et au niveau local, ce qui évite le transport. En plus d’être présents en grande quantité, les matériaux argileux se trouvent partout dans le monde, principalement dans les pays en développement (Afrique, Amérique du Sud). L’utilisation d’argiles calcinées, dont la température de calcination est comprise entre 600 et 800°C, réduit fortement l’empreinte carbone (diminution entre 30 et 40%), d’une part à cause de la baisse de température de traitement thermique des matières, et d’autre part du fait l’absence d’émission de CO2 car, par définition, les argiles ne contiennent pas de calcaire.

Zoom sur le prix « jeunes innovation »

La première édition du prix « Jeunes Innovation » a été lancée à l’occasion du centenaire de France Chimie, en partenariat avec la Fédération Gay-Lussac et soutenu par 10 industriels partenaires (Adisseo, Arkema, BASF, Elkem, Exxon, Kemone, Minakem, Seqens, Solvay, Weylchem). Ils se sont associés pour décerner un prix mettant à l’honneur des projets d’innovation de la Chimie au service d’une société durable, portés par des élèves ingénieurs au cours de leurs études. Ce prix valorise l’originalité des projets et leur contribution en lien avec les enjeux sociétaux que le secteur de la Chimie entend relever dans les années à venir. Il n’entend pas se limiter à récompenser les projets ayant déjà abouti à des résultats concrets.

 

 

Bravo à toute l’équipe et aux enseignants encadrants